« Notre-Dame du Oui »

Éditorial

En ce mois de mai, l'Église se tourne plus volontiers encore vers Marie, si bien qu'on l'appelle souvent le « mois de Marie ». Marie est particulièrement chère au cœur des Mayennais depuis qu'elle est apparue à Pontmain en 1871 (nous sommes d'ailleurs tous invités à Pontmain pour recevoir de don de l'Esprit Saint à la Pentecôte, le 24 mai). Ici, à Évron, elle est particulièrement priée en la basilique Notre-Dame de l'Épine, depuis le VIIème siècle! Mais d'autres lieux de notre secteur paroissial lui sont également dédiés: « Notre-Dame des Trois Poiriers », à Voutré, « Notre-Dame des Champs », à Saint-Georges-sur-Erve (où aura lieu notre pèlerinage du 15 août) sans oublier « Notre-Dame du Torticolis », à Saint-Christophe. Mais, où que nous soyons, au quotidien, nous pouvons aussi l'invoquer comme « Notre-Dame du Oui »: des petits « oui » de nos journées comme des grands « oui » de nos vies. Si nous sommes consacrés, ou engagés dans la vie conjugale, apprenons d'elle comment rester humblement fidèles à ces grands « oui » de toute une vie. Si nous peinons à avancer certains jours, et que nous sommes tentés de baisser les bras, de dire « non », regardons Marie, confions-nous à elle.

Elle nous apprend comment collaborer simplement à l'œuvre de Dieu en faisant avec amour chaque jour la volonté du Seigneur: « Qu'il me soit fait selon Ta parole ». De la crèche à la croix, de la joie à l'épreuve, Marie a su dire « oui » par toute sa vie. Elle a fait confiance à Dieu, et elle a cru en la confiance que Dieu lui faisait en lui demandant d'être la mère de son Fils. Dieu ne nous demande pas d'abord de tout comprendre, mais de croire et d'aimer. C'est lui qui peut conduire nos vies vers leur plus grande fécondité, mais il a toujours besoin de notre « oui », comme il a eu besoin de celui de Marie pour prendre chair en notre vie.

Don Camille, curé

Éditorial